Débats > AUTISME : RÉACTION AUX ANNONCES DU GOUVERNEMENT

COMMUNIQUE DE PRESSE – PARIS, 17/04/2014:

AUTISME : RÉACTION AUX ANNONCES DU GOUVERNEMENT

DES PROPOS A NUANCER
Heureux des avancées communiquées par la Ministre et de cette de prise de conscience du gouvernement face à la situation, VAINCRE L’AUTISME attend maintenant la mise en œuvre des actions annoncées et surtout des changements visibles. Néanmoins, nombreuses sont les fois où des annonces de changement ont été faites sans aucun résultat concret.                  

DEFAILLANCE DE PILOTAGE MINISTERIEL POUR L’AUTISME !
Madame Neuville, en tant que Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires Sociales, n’a aucun pouvoir sur les professionnels de la santé et de l’Education pour « agir encore plus vite et plus fort ». VAINCRE L’AUTISME  reçoit cette déclaration comme une lettre d’engourdissement ! Malgré ces « petites » avancées, nous doutons sur la capacité du gouvernement à les mettre en place ! Des annonces positives certes mais pas tout à fait satisfaisantes pour le président de l’association VAINCRE L’AUTISME. Le pilotage de ce problème grave de santé publique est délégué à un secrétariat d’état alors qu’il concerne plusieurs grands ministères à savoir : la Santé, l’Education, l’Enseignement supérieur, la Recherche et le Travail.

UNE INCAPACITE GOUVERNEMENTALE AVÉRÉE
En effet, le gouvernement est dans l'incapacité de prendre des décisions concrètes pour assumer la responsabilité de l'Etat! Un tel drame va durer encore et encore! Pendant que les familles souffrent à cause des prises en charge inexistantes ou inadaptées et par conséquent de l’état de leurs enfants qui se dégrade, notre gouvernement aura brillé par son  inaction!
Ces déclarations garantissent clairement une longue vie aux hôpitaux de jour, et ce alors que les enfants autistes n’ont rien à y faire, dont le coût pour les contribuables et la sécurité sociale est faramineux ! Silence de mort du gouvernement sur les structures innovantes qui ont mis en place des prises en charge efficaces, basée sur une démarche scientifique, prises en charge développées et réclamées par les familles depuis plus de 10 ans ! De qui se moque-t-on ?

UN PLAN EFFICACE ! VRAIMENT ?
Le 3ème plan autisme n’est pas efficace, n’en déplaise aux associations gestionnaires qui l’appuient et qui en profitent. Il donne une place prépondérante à la psychiatrie et une place importante aux CAMSP (centre d’action médico-sociale précoce) que les familles fuient et privilégie des structures qui ont 30 ans de retard !
Ainsi le gouvernement s’est enfermé dans son propre piège, il voulait « renforcer l’existant », il se trouve en train de se battre contre vents et marées et ne sait plus où  donner de la tête. Et pourtant il a encore la possibilité de choisir la bonne voie de l’évolution et de la révolution en matière de prise en charge. Celle apportée par les structures innovantes (écoles ABA) dont les résultats sont probants sur le terrain !
Ces structures sont une force absolue pour « améliorer l’existant » ! Et si le gouvernement s’y penchait ?

Y’A-T-IL UN ÉTAT DANS LE PAYS ?
Cette annonce est en soit la preuve de l’incapacité du gouvernement à prendre une décision étatique forte. Il laisse les universités sans directives ni mesures coercitives précises, les craignant même, alors que ces universités continuent à enseigner des idéologies dépassées sur l’autisme. Plus grave encore, elles forment de jeunes diplômés qui se trouvent perdus sur le terrain sans cohérence avec les besoins en matière d’emploi. Preuve en est, sur plus de 40 000 diplômés en psychologie (BAC + 5) la majorité est en chômage. Pourtant c’est de ces métiers là que l’autisme a besoin ! L’autonomie des universités ne retire en rien la responsabilité de l’Etat d’exiger de ces universités, qu’il finance à travers le contribuable, à ce que le contenu des formations soit en adéquation avec les évolutions scientifiques et médicales, il y va d’une responsabilité en santé publique ! Toutes les universités portent aujourd’hui une grave responsabilité, non seulement dans le retard français en matière d’autisme mais particulièrement dans la pérennisation et le développement de compétences inadaptées aux besoins de la santé publique. Des décisions doivent être prises !

LE GRAND ABSENT DE TOUS LES PLANS AUTISME, POURTANT INDISPENSABLE !
VAINCRE L’AUTISME a toujours dénoncé l’absence d’engagement du ministère de l’Education Nationale pour une réelle prise en charge éducative et scolaire des enfants autistes. Il serait primordial et intéressant que Madame Vallaud-Belkacem, Ministère de l’Éducation, soit impliquée elle aussi dans ces discussions et assume ses responsabilités au vu de la condamnation de notre pays par le Conseil de l’Europe ! D’autant plus que c’est son ministère qui est aujourd’hui en charge de l’enseignement supérieur pour les formations universitaires et de la recherche, ce dernier domaine, délaissé par l’Etat, étant vital pour la lutte contre la maladie.

VAINCRE L’AUTISME S’ERIGE, DESORMAIS, EN DEFENSEUR DE LA SCOLARISATION ET DES STRUCTURES INNOVANTES !
Ayant milité pendant des années jusqu’à l’obtention de l’intégration des structures innovantes dans le 2ème plan autisme, VAINCRE L’AUTISME déplore le désintéressement du gouvernement, voire la décision de mise à mort, par rapport aux prises en charge de qualité apportées par ces structures!
Ainsi pour prouver l’efficacité de ces structures (en véritable écoles ABA) VAINCRE L’AUTISME a développé le concept « FuturoSchool », unique en Europe, avec des procédures innovantes et des outils d’évaluation de qualité innovants ! En effet, le 2 avril dernier, lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, VAINCRE L’AUTISME a organisé un sit-in devant le ministère de la santé pour faire entendre sa voix. Les revendications de cette mobilisation étaient simples : faire réagir les pouvoirs publics sur le droit à la scolarisation des enfants autistes et sur l’importance des structures innovantes (ABA).
Reçus par les conseillers du ministère, nous avions exposé nos différentes demandes qui sont : dans un premier temps, la mise en place une étude épidémiologique, l’analyse du coût et de l’efficacité de la prise en charge qu’il finance ainsi que l’organisation d‘états généraux sur le sujet. Tout cela afin de mettre en place une législation adaptée intégrant la scolarisation effective des enfants autistes en milieu ordinaire, la fin du financement des prises en charge et traitements non recommandés pour l'autisme et un moratoire sur le packing.

VAINCRE L’AUTISME, une association de parents et de familles, intégrant des personnes autistes, et dont l’objet est la défense et la protection des droits fondamentaux de la personne autiste et de sa famille. Acteur incontournable en matière d’autisme, reconnu au niveau national et international.

M’Hammed Sajidi
Président


 
 

 

 

 

Newsletter

Votre email :

 

M'abonner Me désabonner

Futuroschool

Face à Face

TEMOIGNAGES

Nos projets

nous contacter

VAINCRE L'AUTISME

51 rue Servan, 75011 PARIS
Tel : 01.47.00.47.83
Fax : 01.43.73.64.49
info@vaincrelautisme.org