RAPPORT CESE POINTS MANQUANTS 10/10/12

Le mardi 9 octobre 2012, les différents groupes représentatifs de la société française au sein du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), 3e institution publique, ont voté à l’unanimité le rapport sur le coût économique et social de l’autisme présenté par le rapporteur, Mme Christel PRADO, au CESE. Ce rapport, en plus de mettre en avant les difficultés sociales vécues par les personnes autistes et leurs proches, a le mérite d’éclairer le terrain et de mettre en avant les difficultés sociales vécues par les personnes autistes et leurs proches.

 

 Lettre à François HOLLANDE et à ses Ministres octobre 2012

 

UN GRAVE PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE

 

Le rapport sur le coût économique et social démontre une réelle prise de conscience que l’autisme est un grave problème de santé publique, et confirme l’urgence déjà soulignée par le rapport de bilan des 2 premiers plans autisme,  réalisé par la Sénatrice Valérie LETARD (janvier 2012), tout comme par le Rapport sur la situation des enfants autistes réalisé par VAINCRE L’AUTISME (novembre 2009).

 

 

 

UN TAUX DE PREVALENCE A LA TRAINE

 

A l’heure où les instances internationales reconnaissent un taux de prévalence de 1 naissance sur 100, il est alarmant de constater que le CESE, dans un rapport qui se veut progressiste, parle encore d’un taux de prévalence de 1 sur 150. VAINCRE L’AUTISME s’interroge également sur la très large fourchette de 250 000 à 600 000 personnes atteintes d’autisme, évoquée lors de la présentation du rapport, et confirme, à ce jour, le chiffre de 643 000 personnes. Ce postulat de départ est essentiel dans le calcul du coût de l’autisme.

 

 

DES COUTS NON COMPTABILISES

 

VAINCRE L’AUTISME déplore l’absence de prise en compte des coûts hospitaliers qui représentent la majorité des coûts à ce jour, portés par le contribuable. Ces coûts sont estimés à 600 à 1300 euros par jour et par enfant, pour financer des prises en charge pour certaines remises en cause par le dernier rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) en mars 2012 : pataugeoire, packing ou encore thérapie psychanalytique.

Il semblerait aussi que les coûts cachés, liés aux impacts sociaux sur les familles entre autre, n’aient pas été pris en compte. L’association comprend que ce premier rapport n’ait pu être complet faute de données épidémiologiques précises mais revendique une étudie médico-économique pointue.

 

 

L’AUTISME EST UNE MALADIE, PAS SEULEMENT UN HANDICAP

 

Ce terme est primordial pour les décisions que vont devoir prendre les pouvoirs publics prochainement. Considérer l’autisme comme un handicap revient à penser qu’il faut simplement aider et accompagner. Considérer l’autisme comme une maladie implique de considérer les interventions, éducative ou thérapeutique, comme des traitements qui visent à améliorer l’état de santé de la personne avec autisme.

 

 

 

UN 3e PLAN AUTISME A CONSTRUIRE SANS CONCESSION

 

Dans ce contexte et en préambule des futures rencontres du Comité National Autisme et des décisions ministérielles, VAINCRE L’AUTISME rappelle ses  revendications :

- La mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’autisme

- La réalisation d’une étude médico-économique pointue sur l’autisme

- La réalisation d’une étude épidémiologique de l’autisme

- La mise en place des Etats Généraux de l’Autisme ou assises nationales

- Le moratoire contre le packing

Et seulement, à l’issue de ces démarches, la proposition d’un projet de loi adapté aux besoins.

 

VAINCRE L’AUTISME compte sur le gouvernement, avec la mobilisation de TOUS les ministères concernés, pour que le décalage de l’annonce du 3ème Plan autisme ne remette pas en cause l’élan permis par la Grande Cause Nationale, par la publication du rapport de la Haute Autorité de Santé ou encore le vote du rapport du CESE.

 

 

M’Hammed SAJIDI

Président                 

 

Contact presse : Amélie CHURLET

achurlet@vaincrelautisme.org

01 47 00 47 83 - 06 09 85 70 22

 

 


 
 

 

 

 

Newsletter

Votre email :

 

M'abonner Me désabonner

Futuroschool

Face à Face

TEMOIGNAGES

Nos projets

nous contacter

VAINCRE L'AUTISME

51 rue Servan, 75011 PARIS
Tel : 01.47.00.47.83
Fax : 01.43.73.64.49
info@vaincrelautisme.org